Anasillage, Mille Routes et Ricochets vous convie dans un monde de légende ténébreux qui raconte la terre et nous immerge avec délice dans la cosmogonie andine. Yawar Pampa : la découverte d’une transmission orale de la tradition par une grand-mère à son petit-fils. Yawar Pampa de l’auteur brésilien Edgar W. Sandoval Yugar : chapitre 21 : « El kharisiri« «The Kharisiri », « Le vampire ».

Le terme Yawar Pampa ou » plaine de sang » fait référence à la ville maudite et à son peuple maudit décrit dans ce recueil de légendes. Au texte original en espagnol du livre, suit le texte en anglais ci-après, et sa traduction en français dont vous pardonnerez l’approximation. 

Chapitres précédents : 1/J+33 ; 2/J+38 ; 3/J+41 ; 4/J+45 ; 5/J+51 ; 6/J+55 ; 7/8 août ; 8/12 août ; 9/15 août ; 10/17 août ; 11/22 août ; 12/29 août ; 13/3 septembre ; 14/6 septembre ; 15/12 septembre ; 16/14 septembre ; 17/21 septembre ; 18/24 septembre ; 19/28 septembre ; 20/.

https://anasillage.com/2017/07/06/j33actualitespacha-amour-et-sac-a-dos6-juilletrencontre-avec-la-legendeyawar-pampatierras-de-sangreedgar-w-sandoral-yugarchap-1el-camino-y-la-pampa/ « >chapitre 1 </h2>

https://anasillage.com/2017/09/28/28-09actualitesrencontre-avec-un-monde-de-legendeyawar-pampaedgar-w-sandoval-yugar-chap-19-el-ayu-supay-le-bebe-demoniaqueanasillage/ « >chapitre 19 </h2>

Capture d_écran 2017-10-15 à 09.32.19

chapitre 21 : «The kharisiri », « Le vampire ». 

The next day I decided to shepherd the llamas as the place where they graze was the beginning of the great plain next to the town, the exact place where I had chosen to start my escape.

Le lendemain je décidais de garder les lamas car l’endroit où ils paissaient était le début de la grande plaine à côté de la ville, l’endroit exact où j’avais choisi de débuter mon évasion.

I walked grazing the animals and tried to move as much as I could on the ground, but without going into the monsters’ realm. I inspected the esplanade while grazing, I made a sketch of the territory to guide myself better and I also thought on looking for or making shelters to defend myself and also provide them with food il necessary.

Je marchais jusqu’au pâturage des animaux et j’essayais de me déplacer autant que possible sur le sol, sans entrer dans le royaume des monstres. J’inspectais l’esplanade et pendant qu’ils paissaient je faisais un croquis du territoire pour mieux me guider et je pensais aussi à chercher des abris pour me défendre et aussi me parer de la nourriture nécessaire.

When I had almost finished my notes I noticed that the llamas were nervous, they raised their long neck to the top and pointed up their ears looking in all directions. I also worried, knowing well that no signal was inconsistent in Yawar Pampa. I wanted to gather the animals and leave immediately, but as I approached, my presence scared them and they flee with terror.

Quand je terminais mes notes, je voyais que les lamas étaient nerveux, ils relevaient leur long coup vers le haut et pointaient leurs oreilles dans toutes les directions. Je m’inquiétais aussi, sachant bien qu’aucun signal n’était incohérent à Yawar Pampa. Je cherchais à rassembler les animaux et partir tout de suite, mais comme je m’approchais, ma présence leur fit peur et ils fuirent de terreur.

I knew I couldn’t return without the llamas, because that would mean that the people would starve, and in no way I want that to happen again. I ran after them for a long time, always alert to the danger I considered imminent, but one of the usual aberrations appeared and I couldn’t reach the animals. As I ran I thought I could hear the gentle tinkling of a bell, but I figured that was the beep you hear when you usually do a great physical effort or when you hear a loud noise close.

Je savais que je ne pouvais pas revenir sans les lamas, parce que cela signifierait que les gens mourraient de faim, et en aucun cas je ne voulais que cela se reproduise. Je courais après eux pendant un long moment, toujours attentif au danger imminent, mais une étrangeté habituelle est apparue et je n’ai pas pu atteindre les animaux. Pendant que je courais, je pensais entendre le doux tintement d’une cloche, mais je pensais que c’était le bip-bip que l’on entend quand on fait un effort physique important habituellement ou quand l’on entend un bruit fort.

Such was my tiredness  and exhaustion that I had to lean against a large rock to relax, lulled by that dreamy tinkle. Before I fell asleep, I could see the rotting remains of the sorceress llama at the entrance of Yawar Pampa.

P1020336

Telle était ma fatigue et tel était mon épuisement que je devais m’appuyer contre un grand rocher pour me reposer, bercé par le tintement de rêve. Avant de m’endormir, je pus voir les restes pourris de la sorcière lama à l’entrée de Yawar Pampa.

I don’t know how much time passed by, but I woke up in a cold sweat because of a terrible nightmare I had for sleeping on the stone. I dreamed I was playing a terrible old man who had heard the bell, he came dressed in a monk’s robe and his face was partially covered by the hood, only the wrinkled features of the lower part of the face were visible. He arrived in my sleep and put me face don on the floor, and them he did something on my side that caused me terrible pain, and then left saving a bundle on a white leather pouch that he had hanging.

Je ne sais combien de temps était passé mais je me réveillais dans une sueur froide à cause d’un terrible cauchemar que j’avais eu en dormant sur le rocher. J’avais rêvé que je jouais le rôle d’un vieil homme terrible qui avait entendu la cloche, vêtu d’une robe de moine et dont le visage était partiellement couvert par un capuchon, seuls les traits ridés de la partie inférieure du visage étaient visibles. Il était arrivé dans mon sommeil et m’avait mis face à terre, et il fit quelque chose sur mon côté qui me causa une douleur terrible, puis il laissa, suspendue, une pochette en cuir blanc.              

I got really scared when I saw his other hand; it was full of blood and carrying a curved knife. It was that the moment I woke up, but when I did it I realized I wasn’t on my back, as I slept, I was facing down like in my dream. Besides this I was totally exhausted, I was terribly hungry and very weak, as much as when I lost blood in my failed suicide attempt.

J’eut vraiment peur quand je vis son autre main qui était pleine de sang et qui tenait un couteau recourbé. C’était le moment où je me réveillais, mais quand je le faisais, je me rendais compte que je n’étais pas sur le dos alors que je dormais, j’étais face à terre comme dans mon rêve. De plus, j’étais totalement épuisé, j’étais terriblement en colère et affamé et très faible, en outre j’avais perdu du sang dans ma tentative de suicide raté.

I couldn’t see the llamas anywhere, so I decided to go home and rest. Maybe the next day I would feel better. I tried to stand up and walk, but I was inexplicably dizzy. I panicked, because it would already be nightfall and I would surely die alone and helpless. I tried to crawl, but at that speed I would never get to the town.

Je ne voyais les lamas nulle part, alors je décidais de rentrer à la maison et de me reposer. Peut-être que le lendemain je me sentirais mieux. J’essayais de me lever et de marcher, mais j’étais inexplicablement étourdi. Je paniquais, parce que je pouvais mourrir dans la nuit, seul et sans défense. J’essayais de ramper, mais à cette vitesse je ne serais jamais en ville.

When I was thinking I was dead and I could hear the screams of some men calling my name. A faint voice came from my chest, but it served to find me. I was carried unconscious towards the town. I was safe.

Quand je pensais que j’étais mort j’entendais les cris de certains hommes qui m’appelaient. Une voix faible venait de ma poitrine, mais elle cherchait à me trouver. Je fus porté inconscient vers la ville. J’étais sauvé.

When we got there I was placed on the bed and they called don Genaro to check on me. He took off my clothes and I auscultated me. He stopped for a moment on the back and touched the right kidney, which caused me pain and gave place to his irrevocable diagnosis.

– He was attacked by a kharisiri in his sleep.

Quand nous arrivâmes, je fus placé sur le lit et ils appelèrent don Genaro pour veiller sur moi. Il enleva mes vêtements et m’ausculta. Il s’arrêta un moment sur le dos et toucha le rein droit, ce qui me fit mal et donna lieu au diagnostic irrévocable.

– Il a été attaqué par un kharisiri (vampire) dans son sommeil.

The villagers crossed themselves and John made a gesture of unconformity in the face. In a flash of memory I remembered a story about the kharisiri he had read in a libel from Oruro, it was almost my only source of information about il and said something like this :

 » One June afternoon, Manuel Chuquimia, the llama shepherd, fell asleep resting his head on a rock in the road. He was very tired, because hours before he had to find an old llama which ran to the plain perhaps driven away by some evil vision. Dear Manuel, as the called him, had it always in sight, but whenever he got close the animal ran frightened by his presence. He didn’t know why he ran away because they had been together for many years, and wondered what could have happen to the animal while trying in vain to return to the herd.

Les villageois se sont croisés entre eux et John fit un geste non conforme sur son visage. Dans un flash je me souvins d’une histoire sur le kharisiri dans un libelle sur Oruro, c’était ma seule source d’information sur lui et je dis quelque chose comme ceci :

« un après-midi de juin, Manuel Chuquimia, le berger de lamas, s’est endormi en posant sa tête sur un rocher du chemin. Il était très fatigué car des heures avant il avait cherché un vieux lama qui courait dans la plaine, conduit par des visions démoniaques. Cher Manuel, chaque fois il l’appelait et l’avait toujours en vue, mais chaque fois qu’il l’approchait, l’animal avait peur de sa présence. Il ne savait pas pourquoi il s’enfuyait car ils étaient ensemble depuis de nombreuses années, et il se demandait ce qui aurait pu arriver à l’animal en essayant en vain de le ramener au troupeau.

After a long run he caught it and tied it up, and as he did, he saw intrigued how the animal shook and looked terrified. At that time Manuel shivered but immediately calmed down as the young man didn’t believe in the superstitions of the elderly. They said that some animals that were close to us could perceive our death on the soul that says goodbye, so they fear and cry to us. He remembered that llama was beloved and quite close to him.

Après un long moment il l’attrapa et l’attacha, et comme il le faisait, il fut intrigué de voir l’animal qui tremblait et qui avait l’air terrifié. À ce moment Manuel frissonna mais se calma immédiatement, le jeune homme ne croyant dans les superstitions des personnes âgées. Ils disaient que certains animaux pouvaient percevoir les âmes des morts qui disent au revoir, alors ils en ont peur et les pleurent. Il se souvint que le lama était aimé et tout près de lui.

He decided not to worry about what happened and left the village before sunset, but when getting to the crossroad he believed to hear a tinkling belle and felt an irrepressible desire to sleep. He leaned his head against a rock and slept peacefully while grazing the herd. He woke up about two hours later, sweating and freezing because of the terrible nightmare he had. He dreamed of a wrinkled tall skinny old totally white man, with little white hair and lint by a ferocious face, all fully covered by a Franciscan priest’s robe. It scared the bad dream of this mind and realized that it was night already, and noticed with alarm that his herd had dispersed.

Il décida de ne pas s’inquiéter de ce qui se passait et quitta le village avant le coucher du soleil, mais en arrivant au carrefour il crut entendre un doux tintement de cloche et ressentit un désir irrépressible de dormir. Il appuya la tête sur un rocher et dormit paisiblement tandis que le troupeau broutait. Il se réveilla environ deux heures plus tard, transpirant et grelottant à cause du terrible cauchemar qu’il avait eu. Il avait rêvé d’un vieil homme grand, maigre et ridé, aux cheveux blancs et au visage féroce, entièrement recouvert de la robe d’un prête franciscain. Il était effrayé par le cauchemar et il réalisait qu’il faisait déjà nuit, et il remarquait alarmé que son troupeau s’était dispersé.

Then he began the difficult task of gathering the herd in the dark, but after a few minutes he felt fainting. That was unusual for him, as he was quite vigorous and could run nearly two hours without stopping. He thought it might be because of the tiredness of looking for the llama that ran away, so he didn’t worry too much. After a few minutes that seemed like hours, he managed to gather all the animals, which looked at him with the same horror as the old llama. The strangest thing was that he couldn’t find her.

Puis il commença la tâche difficile de rassembler le troupeau dans l’obscurité, mais après quelques minutes il tomba évanoui. C’était inhabituel pour lui, car il était assez vigoureux et pouvait courir près de deux heures sans s’arrêter. Il pensa que c’était à cause de la fatigue de la recherche du lama qui fuyait, alors il ne s’inquiéta pas trop. Après quelques minutes qui lui semblèrent des heures, il réussit à rassembler les animaux qui le regardaient avec la même horreur que le lama. La chose la plus étrange était qu’il ne pouvait le trouver.

He decided to return to the village and look for it the next day, but when he was on his way, in horror discovered the poor animal’s body ripped in pieces. He thought it might have been a puma that had killed the llama and hurried back to the village despite the great tiredness he had.

Il décida de s’en retourner au village et chercher le lendemain, mais quand il fut en chemin, il découvrit avec horreur le corps du pauvre animal déchiré en pièces. Il pensa que c’était peut-être un puma qui avait tué le lama et se dépêcha de s’en retourner au village malgré sa grande fatigue.

When arriving he told his mother what happened and said that he was very sick. The mother, worried about her son, she sent for the yatiri to check on him. When he arrived he completely checked him, and found a big scar on his back up to the kidney. When the yatiri saw the scar only said one word : « kharisiri » and his mother crossed herself in an act of desperation. The yatiri immediately prepared qhoas and spells, milluchadas and sahumerios, and even sacrificed a sheep waiting for Manule to recover, but unfortunately he didn’t get better.

En arrivant, il dit à sa mère ce qui s’était passé et qu’il était très malade. La mère qui était inquiète pour son fils appela le yatiri (chaman) pour le surveiller. Quand il arriva il l’examina complètement et trouva une grande cicatrice de son dos à ses reins. Quand le yatiri vit la cicatrice il dit un seul mot : « kharisiri » et sa mère se signa dans un acte de désespoir. Le yatiri prépara immédiatement des qhoas (plantes rituelles) et des sorts, des milluchadas (encens de protection) et des sahumerios (encens), et sacrifia même un mouton en attendant que Manuel se rétablisse, mais malheureusement, il ne s’est pas amélioré.

Days passed and each time the young boy was thinner and wealer. The strength were abandoning his young body and left hime hopelessly. At night the people heard terrified the animals restlessness, despair and finally his awful death, while the kharisiri was hanging around Manuel and haunted the houses making horrific otherworldly sounds.

Les jours passaient et le jeune homme devenait de plus en plus mince et affaibli. La force abandonnait son jeune corps désespérément. La nuit, les habitants entendaient, terrifiés, l’agitation des animaux, le désespoir et enfin sa terrible mort, alors que le kharisiri tournait autour de Manuel et hantait les maisons en faisant des sons terrifiants.

It was said that Manuel’s life was stole by the wound that the yatiri couldn’t heal. And the truth is that terrible afternoon had stolen the fat from his body during sleep, and every night he would come back for more huira without anybody being able to stop him.

Il disait que la vie de Manuel avait été volée par la blessure que le yatiri ne pouvait guérir. Et la vérité est que l’après-midi terrible il avait volé la graisse de son corps pendant le sommeil, et chaque nuit il reviendrait pour plus de huira (graisse d’animaux, destinée aux offrandes) sans que personne ne puisse l’arrêter.

Manuel died two and a half weeks later, almost skeletal, a day before the doctor’s arrival in the city. The doctor was horrified to see the terrible condition of dear Manuel’s body, and said the poor boy had died of anemia and an advanced state of starvation caused by lack of food. What I didn’t know was that the best charques and tostados were saved for Manuel hoping for him to get better without results. They told him the kharisiri story and showed him the healed wound, but the doctor didn’t believe them and decided to go with the firm belief that they starved him to death.

Manuel est mort deux semaines et demie plus tard, presque squelettique, un jour avant l’arrivée du docteur dans la ville. Le docteur était horrifié de voir l’état terrible du corps de mon cher Manuel et dit que le pauvre garçon était mort d’anémie et d’un état avancé de famine causé par le manque de nourriture. Ce que je ne savais pas c’était que les meilleurs charques (chair de lama déshydratée) et tostados (nourriture à base de maïs salé) avaient été sauvés pour Manuel dans l’espoir qu’il aille mieux sans résultats. Ils lui ont raconté l’histoire du kharisiri et lui ont montré la plaie guérie, mais le médecin ne les a pas crus et a décidé de s’en aller avec le ferme conviction qu’ils l’avaient affamé à mort.

Walking down the path the doctor noticed that his dog was looking at him scared and escaping from him, but he reached it after a few minutes. He was panting and pretty tired by the effort, while the dog was desperate to loose and howled in his arms. The doctor released him and decided to take a rest leaning on a rock at the foot of a crossroads. As he watched the sunset he thought he heard the tinkling of a bell and saw the remains of a shattered llama a few meters away, shortly before falling asleep ».

En marchant sur le chemin le docteur remarqua que son chien le regardait effrayé et s’échappa, mais il le rattrapa après quelques minutes. Il était haletant et assez fatigué par l’effort, tandis que le chien était désespéré de l’avoir quitté et hurlait dans ses bras. Le docteur le relâcha et décida de se reposer appuyé au pied d’un rocher au carrefour. En regardant le coucher de soleil, il croyait entendre un tintement de cloche et voyait les restes d’un lama déchiqueté à quelques mètres de là, peu de temps avant de s’endormir.

Remembering the story my fate became clear ; I would die without remedy for the weakness caused by the extraction of my fat in hands of the kharisiri. I knew I had no salvation, but John still pleaded for my life.

– Save him Don Geanro, Yo se tu poder…

– Yes, I can save him -said Genaro with a malicious gaze- but we need to give the kharisiri what he wants…

– Hazlo. Do whatever it has to be done -said John with fear in his eyes- but save him…

– Very well, I will begin the ritual right now. Everybody out.

En me souvenant de l’histoire, mon destin devenait clair; je mourrais sans remède pour la faiblesse causée par l’extraction de ma graisse dans les mains du kharisiri. Je savais que je n’avais pas de salut, mais John plaidait toujours pour ma vie.

– Sauvez-le Don Genaro, Je sais que tu peux.

– Oui, je peux le sauver – a dit Genaro avec un regard malicieux- mais nous devons donner au kharisiri ce qu’il veut.

– Hazlo. Faites tout ce qu’il faut faire, dit John avec de la crainte dans ses yeux, mais sauve-le…

– Très bien, je vais commencer le rituel tout de suite. Tout le monde dehors.

Everybody obeyed the terrible old man and went out, leaving me at the mercy of that evil being.

– If they want me to save you, I will -said Genaro- but everything has a price… You’ll see.

Tout le monde obéit au vieillard terrible et sortit, me laissant à la merci de cet être diabolique.

– S’ils veulent que je vous sauve, je le ferai – dit Genaro- mais tout à un prix… Vous verrez.

He lelft leaving me mired in doubt about the price I would have to pay for letting me live a little longer in that perverse place. He came back a little later bringing a pitcher of chicha and carrying an awayo full of blood. He made me drink large sips of the old tutuma and I was soon drunk. He also drank, smoked and acullico ) coca leaf with bleach, pulled out his baton and his whip, and waited for something, or perhaps someone…

Il me laissait embarrassé, quant au doute du prix que je devais payer pour me laisser vivre un peu plus longtemps dans cet endroit pervers. Il revint un peu plus tard apportant un pichet de chicha (boisson à base de maïs fermenté) et portant un awayo (tissu) plein de sang. Il me fit boire de grandes gorgées du vieux tutuma (récipient contenant une boisson faite de plantes de la vallée) et je fus saoul. Il a aussi beaucoup bu et fumé et acullico (mâché) de la feuille de coca mélangée à l’eau de javel, a sorti son bâton et son fouet, et a attendu quelque chose, ou peut-être quelqu’un.

Now I think that the chicha might have had some drug, as I began to hallucinate and I was very dizzy and I had lost track of time. At one point I could see the marvelous old man of my dreams, ready to claim what was left of my vital energy. Don Genaro seemed to see him as well and started a fight between the two wicked elders.

Maintenant je pense que la chicha aurait pu avoir un peu de drogue, alors je commençais à halluciner, j’étais très étourdi et j’avais perdu la notion du temps. À un moment, je pus voir le merveilleux vieillard de mes rêves, prêt à réclamer ce qui restait de mon énergie vitale. Don Genaro semblait le voir aussi et commença alors un combat entre les deux anciens méchants.

Don Genaro beat him with the baton and the whip with no mercy, shouting « Hojsi, llojsi« . The kharisiri appeared to be weaker, so that in short time he was defeated and fell to his knees. Don Genaro put his hand on his shoulder and said : « You have fought well. » He opened his awayo and took a large chunk of bloody fat. He gave the demon half, and he disappeared while I was close to insanity.

Don Genaro le battit avec le bâton et le fouet sans pitié, en criant « Hojsi, llojsi« . Le karisiri semblait être plus faible, de sorte que peu de temps après il fut vaincu et tomba à genoux et dit : « Tu t’es bien battu ». Don Genaro ouvrit son awayo et prit un gros morceau de graisse sanglante. Il en donna la moitié au démon qui disparut alors que j’étais proche de la folie.

Then the Yatiri turned me down and with a sharp knife he opened my skin where I had the kharisiri wound. I felt how he put the-fat back and I slowly began to regain my strength. Then he sewed the wound with a needle made of bone and a thread made of sheep wool.

Puis le Yatiri me renversa et avec un couteau bien aiguisé il ouvrit ma peau à l’endroit de la plaie faite par le kharisiri. Je sentais comment il remettait le gras et je commençais à retrouver ma force. Puis il cousait la blessure avec une aiguille en os et un fil de laine de mouton.

When he finished I recovered all my energy, but with a terrible doubt inside. Desperate I asked if the fat that he put on me was from an animal, knowing his answer.

– The Kharisiri is only interested in human huira. He was going to come back anyway until he got your fat. Animal’s fat is useless.

– Whose fat was it? -I cried- Whose?

Quand il eut fini je recouvrais toute mon énergie, mais avec un terrible doute en moi. Désespéré, je demandais si la graisse qu’il me mettait provenait d’un animal, sachant sa réponse.

– Le Kharisiri n’est intéressé que par la graisse humaine. Il reviendrait de toute façon jusqu’à ce qu’il ait votre graisse. La graisse d’animal lui est inutile.

He didn’t answer ; he just smiled as I took him from the neck with my hands. With a rude movement he let go of my hands and threw me to the ground like a child.

Kanka, I saved your life and this is how you thank me. Next time I’ll let you die…

Il n’a pas répondu ; il a juste souri et comme je le prenais au cou avec mes mains. Avec un rude mouvement, il se libéra de mes mains et me jeta à terre comme un enfant.

Kanka (jeune), je t’ai sauvé la vie et c’est comme ça que tu me remercies. La prochaine fois, je te laisserai mourir…

I ran out from the room and called shouting for all the villagers of the village. The few who came were surprised to see me, everybody was except one : the crazy Clotilde.

Je sortis de la pièce et je criais pour tous les villageois du village. Les rares qui sont venus furent surpris de me voir, tout le monde était sauf, excepté une : la folle Clotilde.

I ran to her house and opened the door on a shut just in time to see her face down on the stool, with the back opened up to the kidneys, bled and deprived of her body fat, while the lari-lari was eating the remains of her body, not caring about my presence.

Je courus chez elle et j’ouvris la porte juste à temps pour la voir sur le tabouret le dos ouvert jusqu’aux reins, saignée et privée de graisse, tandis que le lari-lari (chat main) mangeait les restes du corps, sans se soucier de ma présence.

À suivre chapitre 22 : « the black widow and the carriage of fire » : « La veuve noire et le charriot de feu ».

logo fond noir petit Brigitte Crespo

 

 

 

 

 

Publicités

2 commentaires »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s